Les cadeaux de chez @vousmonsieur

(ceinture, boucle d'oreille et rouge à lèvre)

Le paquet est enfin arrivé, on peut dire qu’il a su se faire attendre. Ma peau est déjà émoustillée rien que d’y penser. J’ouvre le carton sans trop de délicatesse, je l’avoue. Bien trop impatiente de découvrir le rouge à lèvre, qui dessinera mon empreinte buccale sur ses lèvres, ces boucles d’oreille qui iront à ravir avec cette bouche de pute et surtout cette ceinture, qu’on appelle la marquante. Depuis que je l’ai vue, elle me fait de l’œil, une boucle dorée parfaite sur une petite robe noire et ses doubles lanières de cuir fines, souples, agiles et certainement sifflantes dans l’air.

Telle une gamine de 15 ans, je me précipite pour essayer cet ensemble. J’enfile une robe noire, des chaussures à talon et me pare de tous ces jolis cadeaux. J’en profite pour faire quelques photos que j’envoie à mon mari qui travaille à son bureau. Histoire de l’allumer en toute beauté, c’est mon côté diablesse… Une chose est certaine, je suis déjà chaude comme la braise, je caresse le cuir du bout des doigts, le balade sur mon corps, m’imprègne de mon nouvel ami. Vivement ce soir.

Un message sur mon téléphone : « Ma chérie interdiction de te changer…Je te veux ainsi pour le repas, à un détail près : Ta culotte dans mon assiette.

Ça va être long jusqu’à ce soir, encore 2h avant le repas. Je décide de préparer un bon petit souper, accompagné d’un excellent vin. La table est mise, les bougies sont allumées et le vin est décanté. Je l’attends, assise, ma culotte dans son assiette. Mes doigts titillent gentiment mon clito, juste ce qu’il faut pour que l’excitation soit maintenue dans cette interminable attente.

Enfin, j’entends la voiture se garer devant la maison. Je me lève pour l’accueillir comme il se doit, avec un sourire à s’en décrocher la mâchoire.

-Bonsoir ma chérie. Parfum sexe ce soir ? Tu sens la vilaine fille, celle qui mouille, rien que d’imaginer la suite des réjouissances.

-Exactement, je suis en transe comme jamais. Ça fait longtemps qu’on n’a pas essayé un nouveau jouet. Et celui-ci j’en rêve depuis un petit moment déjà bien que je redoute de le sentir danser sur ma peau. Voilà toute l’ambiguïté de mon désir.

-Passons d’abord à table, je vois que tu as placé les assiettes l’une à coté de l’autre…. Ce qui signifie qu’on mangera avec une seule main… Je reconnais bien ma petite salope.

-J’ai si faim de toi et si on passait directement au dessert ?

-Heuuummm NON, J’aime trop te voir comme ça. Tu vas te tortiller sur ta chaise jusqu’ à la fin et je veux te sentir dégouliner sur mes doigts. Pendant que je porterai à ta bouche ton verre de vin. Pas de discussion.

Il ne me laisse pas vraiment le temps de me faire à cette idée, qu’il positionne ma main sur son entre jambe.

-Ohhh mais pour toi aussi le repas sera trop long.

-C’est clair, caresse-le…. Le temps du repas…

Je déboutonne son pantalon, passe ma main dans son slip. Mmmm ce que j’aime son sexe dur et puissant caché sous cette peau si fine et douce. Je le branle doucement, harmonieusement, tout en continuant à savourer le repas. Sa main contre mon mont de venus me caresse avec envie tout en effleurant ma petite fleur déjà bien gonflée.

Je me trémousse, je m’avance sur la chaise, lui libérant ainsi le passage à mon entrée luisante.

-Mmm tu es déjà trempée ma salope…… Tu as gagné.

Il embarque la bouteille de vin et se dirige en me tirant par la main vers notre chambre à coucher.

-Suce-moi, marque-moi de ton rouge pute, glisse sur ma bite.

Je ne me fais pas prier, je porte à ma bouche son royal phallus. Il pulse déjà fortement sur ma langue. Je l’humidifie, laissant couler ma salive jusqu’à ses bourses. Puis l’avale centimètre après centimètre, une ouverture assez grande pour le sentir profondément en moi. Il aime sentir son sexe taper au fond de ma gorge. Sa main dans mes cheveux dirigeant ma tête, me pinçant le nez pour entendre mes suffocations. Je bave de plus belle pour reprendre mon souffle, mes yeux coulent mais ça m’excite. Je frotte mon cul sur mon talon et plus je me sens à sa merci, plus je lâche prise complètement.

-MMMMM ouvre grand ma petite chose. Tu es la reine de la pipe. Mais n’as-tu pas quelque chose à me faire découvrir ?

Je décroche la ceinture de ma taille et la lui tends.

-Voilà mon chéri, la fameuse ceinture est tout à toi.

-Merci, ohhh elle me semble très sympathique.

-J’ai trop envie de te sentir en moi. Lui dis-je ne lui laissant pas le temps d’examiner en détail le nouvel arrivé.

Sur ces mots, je m’accroupie juste au-dessus de son sexe tendu et je m’empale. Je remonte et redescend faisant crier mes cuisses qui crampent sous l’effort. Mais la douleur m’apporte cette adrénaline qui me fait tant vibrer. Je finis quand même par me mettre à genou son sexe toujours enfoui au fond de moi. Ces mains sur mon cul il me donne le rythme, remonte ma robe pour voir nos sexes se mélanger dans le liquide du plaisir. Je le chevauche comme si le temps était arrêté, je l’attendais depuis si longtemps que le va et vient déclenche le fameux petit clic, ce petit bruit qui résonne avec la vague qui submerge tout sur son passage. Débordement assuré.

-Oh ! ma salope tu me combles de tes fluides. J’adore et tu le sais. Dit-il en trempant ses doigts dans le liquide encore chaud. Tourne-toi à présent.

Sans me retirer, je tournoie autour de sa bite de façon qu’il puisse admirer mon dos, mon cul, mon anus. Je me penche sur ses jambes lui laissant une vue imprenable.

Je continue à me déhancher dans une danse infernale autour de son sexe bandé.

-Je n’ai pas beaucoup de recul mais l’envie est trop forte.

J’entends le cuir sifflé et atterrir sur mon fessier, puis sur mon dos, sensation qui chauffe rapidement. Une douleur qui n’en est pas vraiment une, comme une morsure me rappelant à quel point je suis vivante. Je suis entre deux mondes, shootée aux endorphines. Mon excitation est telle que je sens à peine les lanières de cuir. Mon corps, lui réagit instantanément, boursouflure, chaleur, rougeur. Je mouille de plus en plus, je n’arrête pas mes vas et vient, je suis dans une transe totale. Je ne saurais dire combien de coup j’ai reçu mais à chaque sifflement, je me rapprochais de l’orgasme.

-Relève ta robe, tiens-toi droite.

J’exécute sans réfléchir, je suis ses paroles à la lettre. Je remonte ma robe laissant apparaître mon dos.

-Tu es belle ma chérie.

Je rougie et repars dans mon monde

-J’apprécie cette ceinture, même à bout portant elle est très maniable. Me dit-il en l’essayant une fois de plus sur mon épine dorsale.

Changement de position, de ses mains il me retourne me plaquant sur le lit. Les baisers pleuvent sur mon dos, sur mes fesses. Collant sa bouche sur mes rougeurs, me suçotant sur mes petits bobos.

-Tu es tellement divine.

Je replie mes jambes sous mon ventre, me positionnant en levrette. Il passe la ceinture autour de ma gorge, juste pour me faire sentir son emprise.

Se positionnant, il me pénètre d’une traite jusqu’à la garde, relâchant la ceinture, la descendant sur mes épaules, pour éviter toutes bêtises durant la folie de nos ébats. Ses couilles tapent contre mes fesses rougies, il me baise sans relâche.

-Je vais venir. Lui criai-je

Il entre et ressort en entier pour me pénétrer sans fin. Je sens l’orgasme gonfler au fond de mon ventre, je le sens couler le long de mes cuisses.

-Je ne vais pas réussir à tenir plus longtemps, le suppliai-je

Il ne répond pas et continue à me pilonner, je sens sa sueur sur mon dos, sa bite de plus en plus dure, de plus en plus gonflée. Ses bourses sont prêtes à tout gicler.  Sans prévenir l’orgasme me percute, je jouis dans un hurlement de plaisir. C’est tellement intense que mon corps tremble de la tête au pied. Lui m’accompagne dans un râle sourd. Son sperme se répand, me remplit à en déborder. Il entre et sort encore regardant sa semence couler entre mes jambes fébriles. Je finis par m’écrouler sur le lit, la peau meurtrie et le cœur aux anges.

-Heummm madame vous n’avez pas attendu mon accord.

 

Je lui tends la ceinture avec un sourire.

-Tu veux l’essayer avec du recul ?

Profitez de la promotion 

Profitez de vous faire un petit cadeau avec le code promo de chez Vousmonsieur

Et j'ai une belle wishlist dans leur magnifique boutique. (lingerie, art, bijoux...) si tu as envie tu peux m'aider à embellir ma garde-robe.

bon promo.jpg
Me contacter

© 2018 par Lectra